un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Message  Did le Mer 26 Aoû - 21:21

bravo à toi, l'ours au long court!! ..c'est un exploit majuscule qui me paraît pour ma part inenvisageable!
avatar
Did
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur http://ecceyrat63.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Message  lolo la braquasse le Mer 26 Aoû - 15:36

Bravo à toi jacques et chapeau pour la performance .
Maintenant les sorties dominicale vont te paraitre courte !
avatar
lolo la braquasse

Messages : 119
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jacques le roule toujours

Message  Invité le Lun 24 Aoû - 17:53

Bravo pour ton exploit , sois sympa avec nous lors des prochaines sorties. Encore BRAVO .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Message  Phil le Dim 23 Aoû - 21:57

CHAPEAU Jacques !!!
avatar
Phil

Messages : 211
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 54
Localisation : Berzet

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Message  jacques g le Dim 23 Aoû - 9:48

Un OURS au 18ème PARIS BREST PARIS  randonneur

Le samedi 15 aout nous étions plus de 6 000,  invités à faire contrôler l’éclairage des  machines au vélodrome  de St Quentin en Yvelines, proche de Montigny-le-Bretonneux (ça fleure bon l’Armorique). Ambiance familiale et décontractée pour cette formalité et la remise à chacun d’un  dossier complet (carnet de contrôle, puce électronique, gilet de sécurité, pub diverses…).
Dimanche, les organisateurs avaient programmé le 1er départ à 16h15. Puis, les départs se succédaient toutes les 15 minutes, par  vague  de 300 cyclistes.Les partants devaient se présenter 45 minutes avant l’horaire  qu’ils avaient choisi. C’est l’occasion d’échanger quelques propos avec certains.
Première  journée. départ à 18h 45
Je passe la ligne du départ  » en prenant la roue » d’un  groupe de 7 cyclistes NORVEGIENS,  de 55 à 65 ans avec leur superbe maillot des Audax  Nordiques. Durant  20 km, jusqu’à Montfort-Lamaury, le peloton est prudent dans cette zone urbaine, comportant de nombreux ronds-points.
Au 30 ème km, un des descendants des VIKKINGS -suivi de ses congénères- accélère  pour augmenter sensiblement la vitesse de croisière. Avec quelques autres, je reste au contact, estimant intéressant  le bénéfice  de ces « locomotives ». Parmi eux, un équipier avait quelques difficultés dans l’ascension des pentes proposées en ce début de PBP. Dès lors, le groupe se mettait au diapason du « maillon faible » et les bosses étaient sagement  abordées.
Le 1er ravitaillement « zappé », la route jusqu’au contrôle de VILLAINES m’a paru longue, et c’est avec plaisir que je ravitaille à 3h 26, ce lundi matin. Je ne reverrai plus l’équipe Norvégienne, et nous repartons dans les ténèbres  avec d’autres  non moins désireux de poursuivre à un bon train. Les routes secondaires désertes, très roulantes, en excellent état, favorisent le  tempo initié depuis le début. Las,  un changement de direction échappe à notre vigilance et nous occasionne un débours de 10 km. GPS, et smart phone nous évitent de revenir en arrière
FOUGERES est dépassée à 8h du matin, LOUDEAC à 15h 17, nous arrivons à 20h 42 en vue de CARHAIX.  Avec différents groupes, la première journée s’est bien déroulée. Le moral est  bon et les jambes « tournent bien ». Il reste 93 km pour faire le demi-tour à BREST. Pour Claude (plusieurs PBP à son actif) l’idéal est de ne pas dormir jusqu’à BREST,…après on rentre à PARIS  comme on peut. Je repars à 3 en compagnie d’un couple d’Italiens (la quarantaine sportive) venus de Venise et habitués aux longs courts (Londres-Edimbourg-Londres 1 400 km….trop pluvieux à leur goût ; Mille Miglia au départ de Milan….trop dur en dénivelée). L’arrivée à BREST depuis SIZUN est pentue. Le parcours traverse la forêt et la forte humidité accentue l’inconfort des 14° C de la nuit.
Il est 2h 07 ce mardi 18 aout, lorsqu’on pointe au lycée de BREST après avoir franchi le pont de PLOUGASTEL-DAHOULAS. Le dortoir  est complet,  on  nous propose une salle de classe désaffectée. La fatigue accumulée accélère l’endormissement à même le sol, et c’est en sursaut (je pensais m’être oublié) que je m’éveille pour repartir à 6h.
1 ère étape : PARIS/BREST, 613 km pour 5 745 m Dn+,  31 h 21 pause comprise – Sur le vélo du dimanche 18h 45 au mardi 2h 07

Deuxième journée. départ à 6h
Le jour se lève sur la campagne Bretonne, le spectacle de la nature qui s ‘éveille est toujours intéressant. Dans beaucoup de villages et  hameaux traversés, de jour comme de nuit, nous sommes  chaleureusement  encouragés. Tout au long du parcours, de nombreux points de ravitaillements improvisés -  installés  par les riverains – étaient généreusement offerts aux cyclistes.  La BRETAGNE aime le vélo, et cela se voit
Cette deuxième journée s’annonce bien. La météo est parfaite, ni pluie, ni froid (bien qu’un cycliste d’Aubenas m’avoue  avoir  passé une mauvaise nuit, malgré la veste thermique d’hiver qu’il portait). En journée le soleil est  présent, parfois trop ardent.
Les gros pelotons de la 1ère journée ont disparu. Chacun roule à son rythme, et n’essaie pas « de s’accrocher » à tout prix au  sillage des plus rapides. J’arrive ainsi –conscient d’avoir quasi gagné le pari- à FOUGERES à 23h 22 le mardi pour quelques heures de repos dans le dortoir officiel (somme jusqu’à 5h30, dans une petite salle de 3 personnes, sur un tapis de gymnastique avec une simple couverture).
 
2 ème étape : BREST/FOUGERES, 314 km  pour 2 960 m  Dn+, en 21 h 15 pause comprise – sur le vélo du  mardi 6h  au mardi 23 h 22

Dernière journée. départ à 6h 15
Nous quittons la Bretagne pour entrer dans le département de la MAYENNE. Les Monts d’ Arrêts sont loin derrière nous, mais les Alpes Mancelles approchent avec le contrôle de VILLAINES. Le parcours emprunte des routes toujours avec un excellent revêtement pour notre activité, et sont larges et sans trafic important. Le moral est excellent, je ne scrute plus  ma progression et essaie de  mémoriser les détails du parcours. A VILLAINES, je me contente d’une collation  avec un coca et un pain aux raisins. Quelques heures plus tard, le réservoir est « à sec », et  suis obligé de m’arrêter  à Fresnay/Sarthe pour « dévorer » une portion de pâtes. Ouf, ça repart…j’arrive à Mortagne au Perche et suis toujours gentiment  accueilli par les bénévoles heureux de participer au bon déroulement du PBP tous les 4 ans. L’avant dernier contrôle sera à DREUX, distant de  75 km de Mortagne. Je n’éprouve pas encore de lassitude, mais après 30 km je commence à avoir des irritations lancinantes, malgré le « cétavlon » appliqué. J’aurais du avoir dans mon bagage un troisième cuissard pour cette 3 ème journée.
A 20h42, l’arrivée à DREUX  est rapide, emmené par des coursiers qui semblent très forts, notre peloton s’étire  en file indienne.
C’est la dernière étape qui nous amènera en 65 km, à l’arrivée par la redoutable vallée de CHEVREUSE. Lassitude physique mais envie de vivre pleinement cette aventure se conjuguent et au ravitaillement je ne repars qu’à 22h 45. Rapidement rejoint par un participant allemand, nous apercevons au loin les lueurs de PARIS. Notre duo rattrape plusieurs concurrents  qui essaient de tenir les roues. Mais les  forts pourcentages de l’arrivée ont raison de leurs intentions. C’est à trois que nous franchissons la ligne d’arrivée ce jeudi à 2h 05
3 ème étape : FOUGERES / PARIS  303 km  pour 2 973 m  Dn+ 26 h 43 pause comprise.  Sur le  vélo du mercredi 6h 15 au jeudi  2 h 05

En résumé :
Distance : 1230 km.  Temps effectué : 79h 19 (j’avais choisi le délai maximum de 90h). Dn+ : 11 678 m
L’Audax Club Parisien, organisateur du 18ème« PBP randonneur » possède une réelle expertise dans l’organisation de cet événement.
Les 2 000 bénévoles sollicités ont fait preuve d’une grande compétence, je n’ai pas constaté de « couac » particulier.
Un agréable moment passé  avec  quelques 6 000 randonneurs en passant par les YVELINES, l’EURE et LOIRE, l’ORNE, la SARTHE, la MAYENNE, l’ILLE ET VILLAINE, les COTES d’ARMOR et le FINISTERE.
Photos souvenirs
https://photos.google.com/photo/AF1QipPhj42CQ_j-xm4ZndH_yzq-BNQOHbJWdtVxIxS2
le sas de départ
https://photos.google.com/photo/AF1QipNpLY6wjlqClWucM18de_Mq_V82Nf_qASDz-sp8
km 0, à St Quentin
https://photos.google.com/photo/AF1QipNmGJvI1_DyepeOhYNPmCnQv4xyQN2xU9gEGE_j
un vélo caréné
https://photos.google.com/photo/AF1QipOPnlvBEITDUFocRcMPnwSf1T2TfeexSPTmP8Iq
Les  Américains et leurs  vélos elliptiques








 




Dimanche soir, ils étaient nombreux à attendre impatiemment les cyclistes du Paris-Brest-Paris dans les rues de Mortagne-au-Perche. Les premiers randonneurs sont arrivés à 20h place de la République, sous les applaudissements des spectateurs. Direction ensuite le Carré du Perche, point de ravitaillement, pour faire le plein d’eau et de nourriture, et éventuellement réparer les vélos. Les plus courageux ne se sont même pas arrêtés et sont directement partis en direction de Mamers.
avatar
jacques g

Messages : 152
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un ours au 18ème PARIS-BREST-PARIS randonneur - du 16 au 20 aout 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum