TOULON – CLERMONT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

toulon-Clermont ou presque...maudit vent

Message  JPC le Dim 1 Juil - 18:23

Jacques, je sais que tu aimes ce genre de raid mais quand même je te dis bravo car il y avait le vent, le soleil et la mer, à non je me trompe, c'est dans la chanson car pour toi c'était plutôt, putain de vent, éh qué calor, ces côtes sans fin et tout seul en regardant passer les TGV, les bagnolles et en plus pas pouvoir me reposer à cause du concert d'un vieux... pourtant on était bien à RUOMS... enfin merci d'avoir promené l'ours dans le sud.
avatar
JPC

Messages : 142
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 58
Localisation : CEYRAT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

TOULON – CLERMONT

Message  jacques g le Sam 30 Juin - 9:52

TOULON – CLERMONT

Non ce n’est pas ré-édition d’une ½ finale de rugby, cela aurait pu être un « mer-montagne »* avec quelques km supplémentaires.

Ce lundi 27 juin, réveillé par le bruit du vent dans les branchages, j’ouvre un œil inquiet, en pensant au programme de la journée, car c’est aujourd’hui que je « remonte » à Clermont.
Prévu depuis quelques semaines, un séjour familial à Toulon m’offre l’occasion d’explorer l’immense Provence et de glaner quelques cols. Pour faire cette diagonale, je prévois 3 étapes, dont les termes seront fixés au gré de ma pérégrination.


Le premier col se situe à 12 km du départ, et malgré l’abri du mont CAUME, le vent est bien présent. Il m’accompagnera durant ces 3 jours, renouvelant sans cesse sa présence, parfois en rafale, et toujours contraire. L’expérience du long cours me sera précieuse : patience et obstination sont « l’alpha et l’oméga » du voyage itinérant à vélo. Egalement, pour avoir roulé dans le midi de la France, chacun sait que le coktail : soleil,chaleur,vent,ciel bleu, au sortir d’un printemps pluvieux, est redoutable.


Une fois passé le col du Corps de Garde (83), je plonge -de 361m à 114m en 1km- dans la route des gorges d’Ollioules, où je retrouve le trafic routier. C’est pas super comme voisinage, mais le danger est moindre à voyager en solo (un avantage à tout le moins, je ne risque pas la chute par heurt de la roue avant).

Passage rapide au bord du circuit du Castellet, où les petites voitures de couleur rouge, sont nombreuses à tourner en rond, et direction Aix en Provence, après le col de l’Ange (modeste avec ses 218m), par Gémenos, Roquevaire, Gardanne, Bouc Bel Air où j’arrive à 12h30. Juste le temps de manger un (gros) morceau, et je repars pour la demi-étape de l’après-midi.

Le trafic est apaisé (c’est la pause de midi), le soleil est au zénith, et la température voisine le 33°.
Je contourne Aix, et m’enfuis en direction de la Roque d’Anthéron (célèbre pour son festival de piano) voisine de l’Abbaye de Silvacane, où je trouverai un environnement plus sympa que les abords d’une grande ville.
Après quelques erreurs de parcours, -je passe 2 fois sous la ligne TGV Méditerranée, vers Lambesc- je suis dans le Lubéron et progresse en direction de la montagne d’APT.La chaleur continue de monter et le vent me contrarie toujours. Il finira par m’user, et les 200 km prévus (arrivée à CARPENTRAS, après le col de Murs) ne pourront être atteints. J’arrête le vélo à 20h et 170 km, après être passé par de merveilleuse petites routes et traversé plusieurs villages typiques (Cadenet, Lourmarin, Bonnieux, ).

Passé la nuit au Relais de Roquefure (83€ la nuitée), je repars franchir le col de MURS (le bien nommé) et arrive par Venasque à Carpentras.

Beaumes de Venise, Vacqueyras, Cairanne, Sté Cécile les Vignes, …autant de noms bien connus des amateurs de côtes du Rhône. La traversée de ces « clos » prestigieux, est agréable (la route est relativement plate) mais bien venté.

Le charme et rompu lorsque j’arrive à Mondragon. Voie ferrée, voie TGV, autoroute, canal de Donzère, pont sur le Rhône, ligne à Haute tension, voilà l’environnement du coin.

Pont St Esprit marque la fin de ces infrastructures, également c’est le début de la remontée par St Marcel d’ Ardèche et Bidon , de St Remèze.

Là, je suis en pays connu, la sortie de l’ ECC nous avait amené à passer par là.

Arrivé à Ruoms, la présence de nombreux gendarmes m’indique un événement inhabituel.
La faim m’arrête devant un camion-pizza, et j’ apprends que JOHNNY (wohooa !) se produit ce soir à RUOMS. Les fans de toute part sont au rendez-vous , et un sosie de notre idole nationale s’arrête en terrasse.

Mais, vite il se fait tard, et cet afflux de clientèle venue pour le concert, m'oblige à partir loin pour trouver un hôtel.

Aubenas, sera le départ de mon 3ème jour. Même conditions que les 2 précédentes : un peu moins de vent, à l’abri de la montagne ardéchoise, mais le thermomètre a toujours la fièvre.

Je choisis de monter par la croix de Beauzon (toujours déserte) plutôt que la côte de Mayres.
St Etienne de Lugdarès, Langogne, Pradelles et terminus à Loudes où je suis récupéré en voiture par Julien venu à ma rencontre, après 130 km



Au final, malgré un délai serré, une température élevée, le vent contraire,
….des conditions exigeantes, je suis satisfait de mon voyage (néanmoins je ne le conseille pas pour une première expérience)

je vous souhaite le bonjour


* mer-montagne : randonnée labellisée FFCT qui consiste à rallier une ville côtière à une arrivée en altitude (pour l’ AUVERGNE, le point d’ arrivée est situé à Super-Besse)
avatar
jacques g

Messages : 140
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum